ok l'ancienne version était peut-être mieux :srs:
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 attention : feels •• Roméo [brouillon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kono-Senpai
Seigneur du Fab autoproclamé, détenteur du Rose et voleur de chocolat immémorial
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: attention : feels •• Roméo [brouillon]   Ven 5 Juin - 22:59

oui il a un prénom très facilement parodiable mais chut j'aime ce nom et putain je suis motivé pour cette fiche c'est genre un fo qui n'existe qu'en l'état de concept et j'ai déjà fait tout ça mais wtf fais la fiche d'Ibiki plutôt KonoKono

Infos :
• Roméo
• la vingtaine je dirais
• myope donc a toujours lunettes/lentilles
• patte folle du coup il peut pas faire de sport et n'aime pas ça de toute façon
• il est faible
• shishio de hirunaka no ryuusei en fc svp
• fils unique
• se scarifie
• cv — yuki kaji
• crack en informatique même s'il ne se servira jamais de son skill pour faire le mal, à la place il fait des programmes avec des patates qui volent
• même quand il est sincère ou n'a rien à cacher, son sourire est toujours triste
• aime fort son père (c'est la seule famille qu'il lui reste après tout)
• joue de l'harmonica, celui-ci étant un cadeau de son père/papy/idk
• esprit très logique
• complexe d'infériorité
• n'aime pas s'étaler/déteste par-dessus tout parler de lui (ça en devient maladif)
• fume et le pire c'est que c'est indirectement à cause de son père car il fumait aussi alors voilà fumons en famille weee
• ah oui son corps est défoncé aussi (enfin plus que toutes les merdes qu'il a déjà) genre ses mains sont toujours éraflées, il a quelques cicatrices et une ou deux articulations qui déconnent bien parfois
• ultra frileux mais il se découvre au premier rayon de soleil car il aime beaucoup sa chaleur

Histoire :
• môman genre suprah kira kira quand il est gamin "sois toujours gentil et aide bien les autres hein" machin machin tmtc
• sauf que môman se barre avec un autre homme à ses 6/7 ans (salope)
• son pôpa ne s'en remet jamais et beaucoup de sobs
• à partir de là il vit seul avec son père et euh au début ça va mais plus le temps passe et plus son père sobs/boit et il doit tenir la maison plus ou moins tout seul
• et là donc on a deux choix possibles : - accident et paf il boîte à vie
- pôpa est saoul et berserk et le tape idk why et on arrive à la même fin anyways aka la patte folle (mais ça c'est sobs donc idk encore je veux pas lui faire trop de mal à ce pauvre bébé qwq)
• ensuite quel que soit le scénario son pôpa regrette ça et tâche de cesser de boire et ça s'arrange un peu l'appart' est plus chaleureux malgré les problèmes financiers et tout
• #harmonica vers 9-10 ans sûrement ??
• et donc est-ce que vdm-sama revient quand notre bébé arrive au collège hmmmm telle est la question en même temps j'ai pas envie de trop de feels donc même s'il est harcelé ou idk il aura un ou deux potes et ça se passera (développer sur sa mentalité de "je souris même si je vais mal"-like sobs sobs)
• voir la suite quand le fo sera mis en place et avec kaede aussi
• event marquant la fin du collège genre une kira kira shooting star et il fait un voeu en mode "faites que j'aie une vie moins dure s'ils vous plaît" mais il va se prendre un vent je crois
• il se met à fumer vers 12-13 ans parce que euh idk genre son père l'incite pas mais lui propose (thug) (en fait son père il est sobs comme lui mais ils s'entraident uwah je les aime ces pauvres gens qui n'ont rien fait de mal) genre ça détend et tout et du coup il se fume toujours 5-6 clopes par jour, ça lui fait du bien et il gère mieux la pression

Mental :
Romeo, c'est le genre de personne, dès que tu les vois, tu sais qu'elles ont souffert. Ça se sent, ça se voit. C'est comme ça, c'est comme une aura qu'il dégage, Romeo. Il n'y peut rien, il ne s'en rend même pas compte. Ça se voit quand il sourit, avec ce sourire qui semble malade. Ça se voit quand il parle, ça se voit quand il bouge, ça se voit quand on le voit. C'est comme si la joie qu'il affichait n'était là que pour tapisser un fond de tristesse dans son coeur, une tristesse sempiternelle, une tristesse indélogeable. Triste. Oui, c'est un mot qui vient directement à l'esprit quand on rencontre Romeo. Et pourtant il rit, et pourtant il sourit, il arrive à vivre normalement. C'est juste une impression qu'il donne, dans sa façon d'être.
Romeo, c'est aussi un grand coeur. Brisé, mais grand. Généreux, il n'hésitera jamais à rendre service ou à donner, sans rien demander en retour et même s'il ne possède que très peu de choses. Il est comme ça, Romeo, les autres passent avant tout. Et surtout avant lui. Lui, il est médiocre, il ne mérite rien, quoi qu'il possède les autres en feraient meilleur usage, quoi qu'il fasse il ne fait le poids face à personne, quoi qu'il dise, c'est inintéressant et ce que les autres ont à dire est bien plus pertinent. Romeo pense qu'il ne vaut rien, Romeo est comme un minuscule poisson au milieu de géants requins. Oui, Romeo a ce que l'on appelle un complexe d'infériorité. C'est maladif.  Aussi, il ne supporte pas la comparaison, la compétition, ça le tue de l'intérieur quand il se voit confronté aux autres, aux autres, toujours les autres. Ça le ronge et ça finira par l'emporter. Il ne fait pas le poids, il ne fait pas le poids. Tout le monde est mieux que lui, c'est facile d'être mieux que lui, il suffit de ne pas être lui. C'est gravé dans son coeur, c'est indélébile, c'est comme ça et on ne peut rien faire pour le faire changer d'avis, Romeo. Parce qu'il ne le sait pas, mais aussi parce qu'il ne dira rien. Romeo n'aime pas parler de lui, Romeo ne parle jamais de lui. Ça aussi c'est maladif, ça aussi ça le fait souffrir. Aux questions les réponses restent vagues, quand on insiste il se sent mal. L'envie de vomir, le teint encore plus blême qu'à l'habitude, le vertige. Il n'a rien à dire sur lui Romeo, rien, rien.
Passif. Encore un mot qui le définit. Romeo, il se soumet aux autres, à leur volonté. Il n'a pas la force ni la volonté d'assumer de potentiels conflits, alors il se soumet. En donnant aux autres ce qu'ils veulent, non seulement il leur fait plaisir, mais en plus il évite les problèmes. Ou du moins, il essaie. Mais de toute façon, il ne sait pas refuser, il ne sait pas dire «non». C'est comme ça, c'est tout. Romeo est comme un pantin manipulé par les autres. Il ne possède pas non plus la volonté d'avoir des rêves, il ne songe pas au futur. Parce qu'il a déjà trop pris, trop vécu, parce qu'il sait ce que c'est que souffrir. Avoir souffert n'empêche pas de souffrir à nouveau, c'est ce qu'il a fini par comprendre. Alors il ne pense pas au futur, n'établit aucun plan, ne poursuit ni de but, ni de rêve. Ça fait moins mal, on ne tombe pas de haut. Il est satisfait comme ça, il en faut peu pour lui convenir, vraiment très peu. Une vie tranquille, avec un quota de joie et un quota de douleur quotidiens, ça lui suffit. Humble, discret, effacé. Un pion comme un autre.
Et pourtant, et pourtant Romeo reste humain. Romeo a donc des passions. Deux, pour être exact. La première se situe dans le domaine des sciences, que ce soient les maths ou la physique, mais aussi et surtout l'informatique, Romeo et son esprit d'une grande logique sont implacables. Résoudre des problèmes, comprendre des phénomènes logiques, coder ou décoder des machines, tout cela n'a aucun secret pour lui. Il peut donc ainsi rester des heures devant un écran, à apprendre, tester ou calculer toujours plus. Ça le démange, ça le dévore. Il en oublie parfois de manger ou de dormir — même si il peut se rassasier d'un bout de pain et se contenter de quelques heures de sommeil. D'autres fois, quand il lâche un peu son appareil, il se prend à jouer. Oui, jouer. Il possède un petit harmonica marqué par le temps, aussi bien en apparence que par le son qu'il émet. Ça fait vieux, ça fait rouillé, ça fait nostalgique, mais ça fait vrai. C'est ce qu'il aime dans le son de son vieil instrument. C'est simple, tressautant, sans prétention, mais c'est aussi proche, familier, comme la voix éraillée d'une personne venant de pleurer, longue, longue plainte. Un instrument qui semble lui ressembler, avec lequel il exprime ce qu'il ne désirera jamais transmettre par des mots.
Romeo, il n’a aucune force. Il n’a jamais eu la force d’avancer autrement qu’en se laissant porter. Il n’a jamais eu la force de riposter ou de se défendre, jamais eu la force de se plaindre. Romeo est faible et le sait, c’est sa situation, c’est comme ça qu’il est et ça lui va. Les seuls moments où il lâche toute sa peine, où il se laisse aller, c’est lorsqu’il est seul, au coeur de la nuit, son amie silencieuse. En silence, oui, en silence il pleure, en silence il vide son coeur. Qu’il y ait une raison ou non il pleure. Il lui arrive régulièrement de se sentir mal sans raison. Il ne cherche pas à comprendre, car peut-être qu’il n’y a rien à comprendre. Lorsque c’est très violent, lorsque que ça fait très mal et qu’il ne peut pas oublier, il n’y a qu’une seule solution. Romeo sort un rasoir, et Romeo se mutile. L’intérieur de la cuisse ou bien du bras, ça fait mal et ça soulage en même temps. Ça pique et il oublie tout. La souffrance physique purge la souffrance mentale, c’est sa solution, c’est comme ça qu’il tient le coup et qu’il va mieux. Personne ne sait ça. Pas même son père. Et pourtant, Dieu sait comme il aime son père. C’est peut-être lui qu’il aime le plus. C’est lui qu’il ne voudrait pas décevoir, et qu’il voudrait aider le mieux possible. Mais aussi lui qu’il ne veut pas inquiéter. Alors il fait attention, alors il ne dit rien. Telle est sa vie, et lui, ça lui va.


Dernière édition par Kono-Senpai le Mer 21 Oct - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kono-Senpai
Seigneur du Fab autoproclamé, détenteur du Rose et voleur de chocolat immémorial
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: attention : feels •• Roméo [brouillon]   Lun 29 Juin - 19:00


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
attention : feels •• Roméo [brouillon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention : Fausse mise à jour qui cache un cheval de Troie !
» INFORMATION CONSOMMATEUR FREEBOX V5 ou V6 ATTENTION
» virus de navigateur internet
» Utilisateur Hotmail, faites attention aux bannières publicitaires
» [Résolu] Glary Utilities

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hourai Aika :: Konohahahaha :: ※ oui bon ici c'est les fiches à Kono ok-
Sauter vers: