ok l'ancienne version était peut-être mieux :srs:
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Andrew N. Skyfall | Présentation V 2.0 | TC à mettre à la place de Dalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
soda
All hail Soda-sama
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Andrew N. Skyfall | Présentation V 2.0 | TC à mettre à la place de Dalia   Dim 2 Déc - 12:50


Andrew N. Skyfall


Identité.
Nom : Skyfall - anciennement Shûzen -
Prénom : Andrew, Nikita
Âge : 17 ans
Sexe : M
Nationalité : Américano-japonaise
Orientation : J'vous en pose des questions moi èwé - T'façon il en a strictement aucune idée, il y a jamais songé, ah ah. -
Groupe : Scorpio
Battle : Oui | Non
Métier -si Zodiac- : Texte
Arme : Deux Beretta 92 à reconnaissance digitale. En gros, si quelqu'un d'autre lui prend et veut lui tirer dessus, au moment d'appuyer sur la gachette, y'a aucunes balles qui part parce que l'arme retient seulement l'empreinte de Drew \o/



And you ?
Pseudo : Yukari >w<
Âge : 14 ans \o/
Double compte ? : Triple dude. o/ Yukari & Amiko /o/
Visuel : Kisaragi Shintaro | Kagerou Project
Comment es-tu arrivé(e) ici ? Devine 8D
Un p'tit mot ? Et le thème ? *meurt*: Le thème gère, t'inquiète pas Mina 8D
Et le code ? Bonjour je m'appelle Raymond et j'ai 54 ans, et je suis la code caché par la sublimissime Blair qui spam' le règlo' \o/

Physique.
Andrew, c'est 1 mètre 83 pour 69 kilos. Il est en effet en sous-poids ( c'est ce qui arrive quand on mange rien, généralement, CQFD. ). Sa peau est tellement blanche, qu'on la croirait presque translucide. Elle contraste parfaitement avec ses cheveux bruns parsemés de mèches blanches, toujours désordonné, et dont quelques mèches lui tombent sur ses yeux écarlates. Ce sont peut-être les seules caractéristiques qui le rapprochent de sa sœur, d'ailleurs. Il a des cernes assez marquées, sinon ( Faire le vampire en jouant jusqu'à 6h du mat', ça a jamais été bon pour la santé … ). Et malgré sa taille, il n'est pas musclé du tout. Parce que lui et le sport, ça fait 36 000, alors il n'a pas vraiment une constitution très solide. Il est même assez frêle, à force de ne plus bouger, et pourtant, il peut se mettre à courir très vite si vous lui piquer ses affaires. Il serait capable de vous piquer des sprints si vous lui prenez son iPod, ou son ordinateur. Mais il ne parle pas beaucoup. Ou s'il parle, vous aurez l'impression de l'énerver, même si ce n'est pas le cas. Parce qu'il a toujours ce ton inexpressif, blasé, je-m'en-foutiste. Mais sa sœur dit qu'il a une voix à cover, allez savoir pourquoi. Côté style vestimentaire, c'est toujours la même chose. Noir. Noir everywhere. Des Converses jusqu'au sweat, ou presque. Il a une seule et unique veste rouge, qu'il porte tout le temps ( et qu'il lave tout le temps, aussi. ), et peut-être une ou deux chemises blanches aussi, mais sinon, tout est noir. Pas qu'il idolâtre cette couleur, qui n'est pas vraiment une couleur … bref, mais il préfère faire dans le simple. Il se fiche un peu de son style, mais il lui faut toujours un sweat, ou sa veste et son pendentif en forme de croix. C'est vital. Ah si, je vous jure. Le pendentif étant un porte-bonheur donné par sa mère adoptive, il ne le quitte jamais. Il a une très mauvaise condition physique aussi, c'est pour ça qu'il zappe les examens médicaux. Et parce qu'il n'a pas envie d'enlever le bandage qu'il a à son avant-bras droit, et qui le couvre jusqu'à la paume de sa main.
Caractère.
Si on devait résumer Andrew en quelques mots, ce serait : Hikikomori, flemmard, intelligent mais con quand même, pas doué des relations interpersonnelles, et … j'en passe, je crois.

Tout d'abord, c'est un hikikomori, donc. Il ne sort jamais, ou très peu de sa chambre, seulement s'il est vraiment obligé. Il ne comprend vraiment pas le principe de l'amitié et l'amour et a du mal avec les relations sociales. Il n'arrive pas à comprendre les gens, c'est illogique, pour lui. Les sentiments en général sont illogiques. Les seules choses qu'il comprend, ce sont tout ce qui se rapproche de près ou de loin au maths, aux sciences, et toutes ces matières-là. Parce que la logique est établit, que ça lui semble clair comme de l'eau de roche, vu qu'il n'y a rien d'abstrait. Il comprend beaucoup de choses, trop vite. Parce que son Q.I est égal à 183. ( [Minute explication © Ryu] : 1+8+3 = 12, et 1+2 = 3, et 3, c'est le chiffre qui symbolise la trinité, or en anglais, ça se dit Trinity. Et c'est le 2ème prénom de Piper. C'est un signe, un signe du destin même. [/minute explication © Ryu] ). Aux yeux d'Andrew, la vie n'est qu'une longue suite de calculs et d'équations complexes en tout genre. Ce qui s'éloigne de cette logique de nombres, il ne comprend pas. Ensuite, c'est un garçon qui a autant d'énergie que … Que rien. Il se couche à 5h du matin pour se lever à 16h, et il a même besoin de 48h de sommeil pour récupérer ses nuits d'insomnies et de crises d'angoisse successives. Car oui, il lui arrive de se réveiller en sursaut, à cause d'un souvenir flou, ou d'un moment de sa vie qu'il n'aurait jamais voulu revoir. Il se met d'ailleurs en colère dès que Yukari ressasse leur passé. Mais en mettant de côté sa nonchalance et son manque de vivacité élevé, c'est un excellent tireur. Il a de bons réflexes avec les armes à feu. Mais seulement avec les armes à feu.
Sinon, il a une manie, c'est de faire tourner un stylo, un critérium, ou n'importe quel objet entre ses doigts. Surtout en cours, quand il ne les zappe pas. Il a aussi tendance à marcher et à s'asseoir en hauteur. Murets, arbres, barrières, ce genre de choses. C'est aussi un surdoué en informatique, il y consacre pas mal de temps. Il craque de long code pour finir par pirater et ruiner une entreprise. ( Si si, ça lui ait déjà arrivé. ). Il compose également. Sachant jouer de la basse, de la guitare sèche et électrique, de la batterie et du piano, il créé plus ou moins facilement des chansons au vu de son inspiration qui le lâche assez souvent. Pour ce qui est de ses phobies, c'est un agoraphobe. Il déteste, il hait dès qu'il y a trop de monde, il se sent mal à l'aise. Il n'aime pas le contact humain non plus. Ca lui rappelle … trop de choses. Il a également des choses auquel il tient, comme son iPod, son ordinateur, ses instruments aussi, et son pendentif.
Histoire.
Vous savez ce qu'est un enfant indésiré ? Oui, bien évidemment. Ces enfants rejetés de leurs parents, qui n'ont pas leur place dans leur famille, qui n'auraient jamais dû venir au monde, d'après leurs parents. Andrew était l'un d'eux. La famille Shûzen attendait impatiemment une fille, le destin à décidé que c'était un garçon. Dégoûtés, répugnés et déçus, il le nommèrent Andrew, le premier prénom qui vint à la tête de son père. Seulement voilà, le petit garçon n'avait entrevu l'extérieur qu'une seule et unique fois, et il ne s'en souvenait pas. Car c'est quand il a quitté l'hôpital qu'il l'a entrevu, ce monde, différent de chez lui. Il se contentait d'observer cet univers par sa fenêtre, formellement interdit de quitter sa chambre. Le temps passait tellement vite, son éducation se faisait à domicile, mais il s'ennuyait pendant les cours donnés. Il comprenait tout trop vite. Résolvait les problèmes posés trop rapidement, avec une logique implacable. S'enrichissant avec les bouquins que lui laissait parfois ses parents. A l'âge de 8 ans, ses parents décidèrent de lui faire passer un examen pour mesurer son Q.I. C'est quand il allait accéder à la porte d'entrée qu'il la vit. Une enfant, plus petite que lui, qui lui ressemblait trait pour trait. Des cheveux bruns, des yeux écarlates. Elle semblait bien connaître les lieux, et était trop proche d'une domestique pour n'être que de passage. Il en conclut qu'il avait une petite sœur. Mais il ne fit aucune réflexion à ses parents. L'examen passé, son Q.I supérieur à la moyenne fut confirmé. Ses parents n'en étaient pas peu fières, et ils l'autorisèrent à participer à des réceptions, vantant l'intelligence de leur enfant. Mais il n'y voyait aucun intérêt, ça l'exaspérait. Lors de ces cérémonies, il tenait en vain de se rapprocher de sa petite sœur, dont le nom circulait parmi les conversations. Yukari. Mais elle, ne le connaissait pas, et ne savait même pas qu'elle avait un frère.

J’ai passé tant de saisons, vu tant de cieux drapés de blanc … sans l’envie ni le besoin de parler avec quiconque.

Un jour, lorsque ses parents étaient sortis pour une réunion d'affaire, Andrew en profita pour se faufiler hors de sa chambre. Se baladant dans chaque salles du Manoir, essayant plus ou moins de se familiariser avec cet endroit qu'il n'avait vu que brièvement. Mais c'était trop. Trop grand, trop … Trop. Son escapade continuait dans le jardin, mais rien n'était vraiment intéressant. Le terrain était vaste. Trop vaste. Il se demandait pourquoi il y avait tant d'espace pour seulement quatre personnes. Ou trois. Il hésitait à se compter parmi eux. Soupirant tout en marchant d'un pas las, il ne s'attendait pas vraiment à tomber sur quelqu'un. Jusqu'à ce qu'il percuta, non très violemment, cette petite fille. Tandis qu'elle le fixait avec de grands yeux surpris, Andrew ne savait pas trop quoi faire. Il se contenta d'attendre, avant que la domestique qui accompagnait Yukari lui expliquait la situation. Qui il était, qu'est-ce qu'il représentait pour elle. La brune avait l'air un peu perdue, mais finit par se tourner vers son frère, avant de lui sourire et de lui raconter pleins de choses sans aucune importance, ce qui fit légèrement sourire le plus grand. Ce fut souvent comme ça quand leurs parents s'absentaient. Ils se retrouvaient tout les deux, apprenaient à se connaître un peu plus, et se comportaient enfin comme frère et sœur.

Mais depuis quelques temps, il sentait que son père se rapprochait de lui. Trop. Il avait changé de comportement envers lui. Plus Andrew grandissait, plus son père tentait de l'approcher. Sa mère le voyait, mais ne disait rien. Yukari, elle, était encore trop jeune pour s'en rendre compte. Le jour de ses 12 ans, son père l'avait entraîné loin de tout le monde, mais il n'avait pas compris pourquoi. Comment pouvait-il se douter que son soi-disant père, allait abuser de lui ? Comment pouvait-il ne pas avoir confiance en lui, sachant qu'il connaissait à peine le principe d'avoir des parents ? A partir de ce jour-là, il ne s'était jamais senti aussi … vide. Passif, blasé, presque dépressif, plus rien n'avait d'importance pour lui. Deux ans, il a passé deux ans sans rien dire, et rien faire. Son âme semblait l'avoir quitté, son regard était vide. Mais pendant ses deux ans, il a réfléchit à comment s'enfuir. Il a guetté chaque recoin du manoir pour savoir par où passer. Et au beau milieu de la nuit, ayant réussi à voler une importante somme d'argent, il quitta le manoir, silencieusement. Passant la nuit à l'extérieur, ayant marché des heures pour arriver en ville, il accéda plus ou moins facilement à l'aéroport le plus proche, prenant un billet pour l'Amérique. Il voulait aller loin, très loin, disparaître.

Au milieu de ce monde où je fermais les yeux … c’était tellement triste de ne pas pouvoir choisir entre vivre ou mourir … Alors laissez-moi faire ce que je veux … pour cette fois …

L'Amérique. New York. Tout était différent. Trop différent de ce qu'il connaissait. Les rues étaient bondés, les gens se bousculaient, aucun moyen d'être seul ou isolé. Alors Andrew connut pendant quelques jours la vie des gens à la rue. Il dormait où il pouvait, volait pour se nourrir, et observait les autres. Mais la police le retrouva dans un piteux était et l'emmena directement dans l'orphelinat le plus proche. Il n'y resta pas longtemps, mais assez pour se refermer complètement sur lui-même. Enduré les souffrances en silence. S'éloigner des autres, définitivement. C'est finalement une jeune femme ayant déjà deux enfants qui le recueillit. Karenn Skyfall. Elle était douce, un peu trop. Trop gentille, trop attachante, trop … Trop. Andrew ne comprenait pas pourquoi elle lui vouait autant d'affection. Il ne comprenait simplement pas ce qu'était l'amour. Ni pourquoi elle lui avait donné ce pendentif en forme de croix, en disant que ça lui porterait chance. Il ne comprenait pas pourquoi pendant ces deux années où il avait vécu avec eux, il se sentait plus … Léger. Mais, lors d'une de ses belles soirées d'été, la jeune femme annonça qu'elle accueillerait un homme chez eux. Ses deux enfants eurent un grand sourire aux lèvres pendant que leur mère assurait que c'était quelqu'un de très gentil, mais Andrew restait silencieux. Pour lui, que quelqu'un débarque en plein milieu de la vie de sa « mère », ça l'inquiétait. Il n'avait pas confiance en cet homme, pas du tout. Alors il se leva, et sortit à l'extérieur sans rien dire. Il avait l'impression d'avoir fait un retour en arrière lorsqu'il franchit le seuil de la porte. Ce moment où il sortait du Manoir, pour respirer un peu. Il fit un pas, puis un autre, et s'éloignait peu à peu de la maison, jusqu'à se retrouver dans un parc vide, plongé dans le noir. Un dernier regard vers les étoiles, et il décidait de rentrer chez lui, reprenant le même chemin d'un pas encore moins actif que précédemment. Mais plus il avançait, plus il ressentait une désagréable chaleur sur son visage. Il comprit seulement en arrivant au niveau de chez lui. Des flammes engloutissaient tout. Toute sa maison, tout ce qu'il y avait à l'intérieur, et tous ceux qui étaient à l'intérieur. Andrew fixait l'incendie, impuissant, les mains tremblantes. Que pouvait-il faire, après tout ? Mais dans un élan quelconque, il se précipita vers la porte, et quand il posa la main sur la poignée brûlante, une flamme vint lui engloutir l'avant-bras droit. Surpris par la douleur plus que vive, il fit un brusque pas en arrière, tombant à la renverse, s'écorchant son bras brûlé sur les graviers, au sol. Il se retenait de crier de douleur, tellement il avait l'impression qu'on lui avait arraché son bras. Mais c'était trop. Trop douloureux, trop horrible, la mort était de trop, et il perdit conscience.

Trop. Trop de lumière, tout était trop blanc quand il ouvrit les yeux. Il s'est demandé à un moment s'il n'était pas mort, mais quand il balaya l'endroit du regard, des contours flous se formèrent. Des machines. Des instruments de soin. L'hôpital. Il n'aimait pas l'hôpital.

C'est plus tard qu'il se fit transférer à Infinite World, annonçant son retour au Japon. Pendant un an, il resta enfermé dans sa chambre, coupé de tout, ne voulant plus voir le monde extérieur. Il entame maintenant sa deuxième année à IW, et s'est un peu plus ouvert à l'extérieur quand il apprit que Yukari avait été transférer ici.






Dernière édition par Silency le Mer 12 Juin - 13:22, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daysinhaze.forumsgratuits.fr
soda
All hail Soda-sama
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Andrew N. Skyfall | Présentation V 2.0 | TC à mettre à la place de Dalia   Ven 7 Déc - 23:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daysinhaze.forumsgratuits.fr
 
Andrew N. Skyfall | Présentation V 2.0 | TC à mettre à la place de Dalia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Annulée] Demande de description des catégories.
» Présentation de ACR38
» Présentation d'aspirine
» Présentation de Salim
» Rubrique présentation... présentons nous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hourai Aika :: Konohahahaha :: ※ Fiche de présentations-
Sauter vers: